Qu'est-ce que la relation d’aide ?

Cela désigne un accompagnement psychologique, professionnel ou autre dans un échange interactif et a été initié par le psychologue humaniste américain, Carl Rogers .
Sa méthode met l'accent sur la qualité de la relation entre le thérapeute et le patient: empathie, congruence et considération positive inconditionnelle. Cette approche a été introduite en France sous l'appellation de méthode non-directive dans les années 1950, mais Carl Rogers l'avait déjà dénommée approche centrée sur la personne

Dans l'approche rogérienne, le thérapeute se doit d'être un exemple de congruence ou d'authenticité pour son client afin de signifier au client qu'il est, lui aussi, une personne et non pas un expert ou un conseiller. Il y a congruence lorsqu'il y a correspondance exacte entre l'expérience, la prise de conscience et l'expression de soi, lorsqu'il existe en fait une cohérence dans l'expression de la personne, entre ce qu'elle ressent, ce qu'elle pense et comment elle agit.

Ma formation et mon approche

Après un long temps de formation en auto-analyse basée sur une approche rogérienne, au travers de stages et d'entrainement personnel, j'ai suivi des cours théoriques en psychothérapie  incluant l'expérimentation pratique de la psychogénéalogie, des constellations familiales, de la PNL (programmation neuro-linguistique), du toucher thérapeutique, j’ai construit  ma méthode d'accompagnement en relation d’aide forte de tous ces éléments. Mon écoute est donc essentiellement basée sur cette méthode rogérienne non-directive centrée sur la personne mais évidemment elle ne peut se départir totalement de mon expérience de sophrologue et de praticienne en méditation de pleine présence.